Le « Tambatra », pour la candidature de Pety Rakotoniaina

Le « Tambatra » a investi la place et englouti les autres formations politiques. Le TIM n'a pas du tout fait le poids. Ce sont les propos entendus dans l'après-midi du 26 juin dernier dans la capitale de la province autonome de Fianarantsoa. Qui a le droit de « défiler » pendant la célébration de la fête nationale et qui n'en a pas ? On se pose la question devant ce qui s'est produit avant-hier à Maintirano et ce qui s'est produit à Fianarantsoa le même jour.

      Le chef de région Melaky a interdit aux membres de la fédération du parti RPSD Vaovao de participer au défilé du 26 juin à Maintirano alors que le TIM a été autorisé. La raison en est que les militants RPSD Vaovao auraient eu l'intention de porter trois banderoles revendiquant la libération de ce dernier. « Ayant été mis au courant de notre démarche, le chef de région a envoyé des policiers pour nous avertir et nous nous sommes pliés à ses ordres. », a expliqué Mme Florette, secrétaire fédérale du RPSD Vaovao. Mais, le chef de région est allé, selon les dires de cette responsable, jusqu'à interdire la participation des militants RPSD Vaovao à ce défilé alors que ce fut la célébration de la 46ème anniversaire de la libération de Madagascar du joug de la colonisation.

    Contrairement au RPSD, le « Tambatra » a dominé la cérémonie à Fianarantsoa

    En tout cas, dans la ville de Fianarantsoa, ce fut le contraire. L'association « Tambatra » y a fait le plein. Certains disent que ce fut un défilé « Tambatra » qui faisait environ 3 km de long tandis que d'autres avancent des chiffres de l'ordre de 5000 militants « Tambatra ». Pour beaucoup, ce fut une démonstration de force de l'association qui fait montre de ses prétentions. A certains égards, nous fait-on comprendre, cette célébration aurait été l'occasion pour les associations « Tambatra » d'investir le maire Pety Rakotoniaina de leur souhait profond de voir leur président national se porter candidat à la présidentielle du 3 décembre 2006. Des observateurs critiques n'ont pas manqué de relever les comportements des autres autorités à la tribune officielle, notamment ceux du chef de Région qui était gêné par cette présence massive de l'association de Pety Rakotoniaina et qui n'aurait plus su où mettre de la tête. Le TIM n'aurait pas fait le poids et aurait fait piètre figure. D'ailleurs, nous insinue-t-on, le chef de l'Etat a quelque part bien fait de décider d'une grâce sans exclusive ni discriminatoire comme dans le temps; car cela va dans le sens d'une volonté de renouer les liens entre les Malgaches et avec les Malgaches comme le revendique l’association « Tambatra » depuis 2002.
    Notons que « Tambatra » a été initié par l’ancien PDS du faritany de Fianarantsoa, Pety Rakotoniaina, qui s’est défendu d’emprisonner qui que ce soit afin de préserver la solidarité nationale à son échelle du moins et œuvré pour cette sérénité des citoyens.

Madagascar Tribune 28/06/06