Mouvance présidentielle : Le TIM oublie ses alliés !

      A un an des présidentielles, rien ne bouge jusqu’à présent au sein de la mouvance présidentielle. Force est cependant de constater ces derniers temps que le TIM fait cavalier seul en voulant démontrer qu’il peut assurer seul la réélection de Ravalomanana.
    Bien que le KMMR (Komity Mpanohana an’i Marc Ravalomanana ou Comité de Soutien à Marc Ravalomanana) et la coalition «Firaisankinam-pirenena» (une coalition au sein de laquelle se sont regroupés le TIM, l’AVI et le RPSD lors des dernières Législatives) aient cessé de ne plus avoir leur raison d’être, la mouvance présidentielle existe encore, du moins officieusement. Le président national du TIM Razoarimihaja Solofonantenaina lui-même l’avait confirmée lorsque nous l’avions interrogé une fois sur ce thème. Force est cependant de constater que si presque tous les états-majors politiques agissent actuellement, y compris le parti au pouvoir, soit dans le cadre de la mise en place d’un régime de Transition, soit dans le cadre de la préparation des présidentielles de 2006, rien ne bouge au sein de cette mouvance.
    Le danger de l’exclusion
    Il y a quelques jours de cela, le parti présidentiel a organisé successivement à Mahajanga et à Toliara deux manifestations dit «de soutien à Marc Ravalomanana». Les partis de la mouvance présidentielle n’ont pas été invités à ces manifestations. Le TIM voulait démontrer à l’opposition, voire à ses alliés au sein de la mouvance, que lui seul peut assurer la réélection de son fondateur Marc Ravalomanana. Les résultats de ces premières démonstrations des forces sont malheureusement catastrophiques. Pour bon nombre d’observateurs, la force du TIM ne cesse de s’aménuiser suite a l’ambition de faire cavalier seul lors des prochaines présidentielles. Il n’a pas besoin de l’AVI de Norbert Lala Ratsirahonana, du MFM de Manandafy Rakotonirina, du RPSD de Marson Evariste, du «Liaraike» de Kaleta, du TEZA de Mox Ramandimbilahatra, de l’AMF/3FM du Révérend Andrianalijaona Andriamanampy et d’autres groupuscules qui se disent faire partie de cette mouvance présidentielle.
    Sans attendre
    Certains de ces partis de la mouvance bougeaient cependant depuis un certains temps dans la perspective des présidentielles de 2006 sans avoir été mobilisés par le TIM. L’AVI de Norbert Lala Ratsirahoanana s’est déplacé dans le sud pour la tenue de ses assises régionales. Le MFM de Manandafy Rakotonirina organisera la semaine prochaine dans la SAVA son premier conseil régional. Quant au parti «Liaraike» qui a un ancrage particulier dans le Sud, son président national ne cesse ces derniers temps de réunir ses élus. Reste cependant à savoir si ces partis soutiendront ou non en 2006 l’actuel président de la République. L’AVI qui a son président national (Ambassadeur itinérant du président de la République), le MFM qui a son Pety Rakotoniana (maire de Fianarantsoa ) et le «Liaraike» qui a son Kaleta (vice président du Sénat). Le suspense ne se pose plus quant au TEZA car Mox Ramandimbilahatra a déjà déclaré que son parti soutiendra Marc Ravalomanana.

Eugène R.

Madagascar Tribune  07/12/05