Pety Rakotoniaina et la présidentielle : Mise au point
La mini interview de Pety Rakotoniaina, maire de Fianarantsoa ville dans notre édition d’hier intitulée « Je ne serai pas candidat » mérite une importante mise au point. Les propos de Pety Rakotoniaina sont à éclaircir. Sur le point précis d’une candidature à la présidentielles, le président du « Tambatr’i Fianarantsoa » ne s’est pas prononcé clairement. Puisque diverses conditions sur un tel scrutin ne sont pas encore claires. Par exemple, le code électoral actuel sera-t-il maintenu ou amendé ?
 
Pety Rakotoniaina pense qu’il est encore trop tôt pour parler de sa candidature à la présidentielles. C’est dire qu’il se peut que le maire de Fianarantsoa soit candidat. D’ailleurs, il n’a pas caché que l’objectif d’un homme politique est de diriger, de prendre le pouvoir.
 
Actuellement, Pety Rakotoniaina se préoccupe de la circonscription qu’il gère. Mais l’on sait aussi que l’homme s’évertue beaucoup à agrandir son groupuscule. Le week-end dernier, il a été dans les parages de Fandriana pour officialiser les représentations locales de « Tambatra ». Actuellement, ce mouvement dispose de plusieurs milliers de membres dans neuf districts : Fianarantsoa I, Fianarantsoa II, Ambalavao, Ambohimahasoa, Ihosy, Fandriana, Manandriana, Ambatofinandrahana et Ambositra. Fin octobre dernier, des proches de Pety Rakotoniaina se sont déplacés à Farafangana et Manakara dans le but de faire connaître davantage les idéaux du « Tambatra » qui sont entre autre l’unité nationale, le développement de proximité et la liberté d’opinion.

 

Ecrit par La rédaction  de Gdi 17/11/2005

Pety Rakotoniaina : « Je ne serai pas candidat… »

Ce ne sont que des rumeurs, car à aucun moment, je n’avais fait une déclaration dans ce sens. Ce serait peut-être pour plus tard car c’est la logique d’un parcours pour le politicien que je suis. Pour le moment, ma priorité reste le développement de la commune que je dirige. Je ferai en sorte de mériter la confiance que mes électeurs m’ont accordée. C’est pourquoi, avec l’association Tambatry Fianarantsoa, je m’efforce de réunir toute la population. J’espère qu’en s’unissant, nous pourrons redorer l’image de cette ville et pourquoi pas la province toute entière.

 
* Quid du problème des subventions de votre commune ?
 
= "Le problème n’est pas encore réglé jusqu’à maintenant. Malgré tous les appels que j’ai lancés à l’endroit des responsables étatiques, jusqu’à maintenant, nous n’avons encore rien reçu. Et je me demande bien pourquoi car c’est un droit inscrit dans la loi de finances. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas pour autant que nous allons baisser les bras. Nous ferons tout pour pouvoir réaliser les projets que nous avons prévus, notamment en faisant de l’économie. Aussi,  si nous voulons nous en sortir, le nombre de notre personnel ne doit pas dépasser les 200. Mais comme il faut voir le côté humain de la chose, nous allons le réduire progressivement".

 

* Et sur Herihajaina Randrianirina ?
 
= "Pour l’instant, nous continuons notre investigation. Tout ce que je peux vous dire c’est que cette condamnation est politique. Aussi, je reste convaincu que la solution est aussi politique".

Ecrit par Tiana Rajaona

Gdi 16/11/2005