Pety Rakotoniaina

« Tambatry ny Nosy » pour éviter l’acronyme « TIM »

      Le maire de la commune urbaine de Fianarantsoa, Pety Rakotoniaina, a rencontré la presse fianaroise, mercredi dernier, afin de parler de la gestion de sa municipalité. Ce qui n’a pas empêché les intervieweurs de l’interroger sur ses véritables objectifs quant à l’extension de l’association « Tambatra » à travers l’île. Lors de cette rencontre, l’homme fort de Fianarantsoa s’est gardé d’annoncer officiellement son entrée en lice lors de la prochaine course à la magistrature suprême, sans pourtant nier les supputations qui courent depuis quelques semaines à propos de son ambition présidentielle. Une manière pour le leader du « Tambatr’i Fianarantsoa » de mettre le point sur le « i » à propos d’une éventuelle mutation de ce groupement en « Tambatr’i Madagasikara » (TIM). Visiblement, cette appellation risque de le confondre avec le nom du parti majoritaire « Tiako i Madagasikara » connu également sous les initiales « TIM ».
    Bras de fer
    C’est la raison pour laquelle, Pety Rakotoniaina opte désormais pour l’appelation « Tambatry ny Nosy » dans la perspective de faire de son groupement à une entité d’envergure nationale.
    A rappeler qu’après Mananjary dont la mise en place de la section se fera demain samedi, Befotaka reste la seule localité où il n’y a pas d’antenne « Tambatra » au sein de la province de Fianarantsoa.
    A propos de la célébration de la journée mondiale de la femme, le maire de la commune urbaine de Fianarantsoa a rejeté le projet de la Délégation Spéciale du Faritany de Fianarantsoa de choisir la capitale du Betsileo comme ville hôte, à l’occasion de la célébration provinciale de cette journée, le 8 mars 2006. En effet, le leader du « Tambatra » l’a refuté par crainte d’une infiltration avec des dessous politiques, en marge de la manifestation. Un nouveau bras de fer se profilerait-il à l’horizon ?

Adrien R

  Madagascar Tribune  03/03/06 -