Élections communales

Avec son association "Tambatra", le Mfm Pety Rakotoniaina tient sa revanche sur l'histoire.

L'ancien Pds à une époque limogé sans ménagement, gagne l'hôtel de ville de Fianarantsoa après avoir perdu le palais d'Andohanatady. Les résultats officieux de 61 bureaux de vote sur 61 le créditent d'une avance de près de 4000 voix sur Raymond Ratovondrahona, directeur de l'agence locale de Magro et candidat du "Tiako i Madagasikara" qui vient de perdre comme à Toamasina, une place majeure. Fianarantsoa, 66.534 votants, est la capitale de la province la plus peuplée de l'île. L'ancien Pds de la province de Fianarantsoa dont le départ abrupt avait sonné en mars, la crise au sein de la mouvance présidentielle, vient donc de réussir un spectaculaire come back. Le Tim a fait l'amère expérience d'avoir mésestimé l'importance de ses propres primaires.

MAHAJANGA EN SUSPENS, VJE RESPIRE À MAINTIRANO

Plus de 24 heures après le scrutin, Mahajanga n'a pas encore fait le plein du décompte. 33 bureaux de vote sur 51. Les impacts des perturbations enregistrées la journée du scrutin laissent un point d'interrogation sur la validation du processus électoral de la capitale du Boina. Des candidats demandent une annulation : graves déficiences organisationnelles et vandalisme de coloration politique. Voir article par ailleurs. Le Tim de Naivo Rahamefy mène d'environ 2000 voix sur le Pfdm de Pierre Tsiranana, un autre ancien Pds de province qui veut réussir l'exploit de Pety Rakotoniaina.

A Maintirano, Voninahitsy Jean Eugène respire. Vje regagne sa capitale historique avec 1396 voix pour le Rpsd-vaovao contre 934 pour le Tim et renforce sa crédibilité politique.

DÉFAITE HONORABLE DU JEUNE MOUNIBOU À DIEGO

Le jeune Patrick Mounibou, candidat du Vam, "Vahoakan'Antsiranana Mitambatra", s'incline devant le vieux routier de la politique du Nord, Roland Sylvain, candidat du Tim. 5589 voix contre 6975 sur 40.003 électeurs inscrits et 37 bureaux de vote sur 37. Selon les spécialistes de la politique septentrionale, l'intrusion de Dame Jocelyne, qui avait réussi l'année dernière un bon score aux législatives anticipées, a privé Patrick de votes potentiels. Les évènements 2002 où des membres de sa famille ont été impliqués y ont été aussi pour quelque chose.

Mamy Nohatrarivo

 

Express de Madagascar 25/11/03