Manandafy Rakotonirina : « Il faut booster l’exportation »

Commentant la flambée de l’euro, Manandafy Rakotonirina revient à son sujet favori, notamment sa préférence pour le flottement par rapport à la parité fixe.

« Cette dernière n’est plus défendable au niveau du commerce international », précise-t-il, vu que « cela entraînerait des pertes non négligeables pour la partie malgache». « C’est vrai que les problèmes seront durement ressentis car en termes d’échanges, nos exportations sont moindres par rapport aux volumes d’importation, mais le plus urgent, c’est de voir comment renverser la situation», poursuit-il. Ce sociologue de formation conseille alors aux membres du gouvernement de focaliser leurs efforts sur la manière de booster les exportations. « C’est la seule voie qui nous permettrait de nous en sortir », conclut-il.

L’euro à 14 000 fmg : Des doutes persistent !

La chute de l’ariary fait jaser tout le monde, notamment les importateurs qui voient tous leurs calculs chamboulés. L’euro à 14 000 fmg est aujourd’hui au centre des discussions avec des interprétations parfois fantaisistes. Ce qui est tout à fait normal en l’absence d’une explication du gouverneur de la Banque centrale. En effet, les rumeurs continuent de s’amplifier. Vrai ou faux, Laurent Ramaroson, secrétaire général de l’AVI, s’interroge s’il ne s’agit pas d’une nouvelle conditionnalité du FMI (Fonds Monétaire International). Il va même plus loin en disant qu’«apparemment, le gouvernement est en train de faire une dévaluation».

Dans tous les cas, Laurent Ramaroson est convaincu que « cette situation catastrophique pour la plupart des ménages est liée à la mauvaise gestion des tenants du pouvoir ». « C’est une fois de plus, la preuve qu’ils n’ont pas su cerner leurs  priorités », conclut-il.

Association Tambatra : A la conquête de SAVA

L’association Tambatra prend peu à peu une envergure nationale. Son fondateur, l’actuel maire de Fianarantsoa, Pety Rakotoniaina est en train de sillonner la région de SAVA, Sambava, Andapa, Vohémar et Antalaha pour installer son bureau régional. Pour être plus précis, c’est ce jour qu’il va officialiser l’existence de cette association dans cette partie nord-est de l’île. Mais à part la cérémonie officielle qui va se tenir à  l’hôtel « Le carrefour » de Sambava, des rencontres avec les différentes composantes de la société figurent également au programme. Il terminera, dimanche, son séjour par une messe de clôture de la réunion des jeunes catholiques à Antalaha.

La rédaction   Gdi 08-04-2006