Manandafy Rakotonirina : Au congrès de “l’International Libéral” de Sofia

 

Manandafy Rakotonirina et Beza Seramila, respectivement président national et membre du comité central du parti Mfm se trouvent actuellement à Sofia en Bulgarie.

 

Ils participent au 53ème congrès de “l’International Libéral” qui se déroule dans la capitale bulgare depuis hier jusqu’au samedi 14 mai.

 
Ironie de l’histoire, Manandafy Rakotonirina ne fêtera pas aujourd’hui en terre malgache l’anniversaire du vendredi 13 mai 1972, dont il est l’un des acteurs, avec son compagnon de lutte, feu Germain Rakotonirainy. Le défenseur du pouvoir du prolétariat devenu partisan du libéralisme ne se déplace pas pourtant en Bulgarie, pour des vacances ou de la frime. Il y est pour son parti, et aussi pour Madagascar.


“L’International Libéral” fondé en 1947, représentant la fédération mondiale des partis politiques libéraux avec 90 membres, est actuellement le réseau prééminent des partis visant le renforcement de la démocratie libérale dans le monde. Epousant les idéaux du libéralisme, tels le respect des droits de l’homme, du libre-échange et l’édification de la démocratie, le Mfm est encore membre observateur de “l’International Libéral”. Un délai d’observation de trois ans est exigé avant une adhésion ferme.


Depuis la réunion de Casablanca (Maroc) de 2003, le Mfm s’est beaucoup engagé à construire et à sauvegarder une société libre, équitable et ouverte à Madagascar, où les valeurs de liberté et d’égalité sont primées. C’est peut-être dans ce sens, que la position de Manandafy Rakotonirina, conseiller spécial du président Marc Ravalomanana mais qui exige une amnistie politique dans l’affaire 2002, semble mal comprise par l’opinion.


En fait, le Mfm n’a jamais raté toute rencontre de “l’International Libéral” depuis 2003. En octobre 2004, Manandafy Rakotonirina s’est déplacé à Dakar (Sénégal) pour la réunion du comité exécutif. Des militants Mfm ont aussi fait le déplacement à Johannesbourg (Afrique du Sud) lors d’une rencontre du réseau africain des Femmes. Et pas plus tard qu’en mars dernier, Olivier Rakotovazaha et Mme Zalia ont représenté le parti à une rencontre des responsables de “l’International Libéral” groupe Afrique.


L’adhésion définitive du Mfm sera-t-elle débattue lors de ce congrès de Sofia ?

 

JR

 

Gdi 13/05/2005