Mfm : Un conseil régional à Ambositra

Si les membres et sympathisants des 3FN ainsi que des militants pour la réconciliation nationale se sont donné rendez-vous à Brickaville, samedi dernier,  Manandafy Rakotonirina pour sa part, a présidé le ce même jour, un comité régional du Mfm d'Amoron'i Mania à Ambositra. ç’aurait été pourtant mieux si le Mfm  -dont le président réclamait à plusieurs reprises une rencontre directe entre Marc Ravalomanana et Didier Ratsiraka - était à Brickaville, selon la logique des choses. Mais ce ne fut pas le cas.
 
Selon les explications de Ralaivelo Jean Aimé, membre du comité directeur du Mfm ce conseil régional d'Amoron'i Mania est programmé depuis environ un mois, dans l'objectif d'éveiller l'enthousiasme des militants et aussi dans la préparation du conseil national (Vovonana) du Mfm. D'autant plus que les responsables Mfm des districts de la région, à savoir Ambositra, Ambatofinandrahana, Fandriana et Manandriana sont déjà mobilisés dans ce sens.
 
L'importance de cette rencontre est de bien cerner la restructuration du Mfm, mais avec les évènements de ces derniers temps, entre autres une volonté délibérée des tenants du régime de harceler Pety Rakotoniaina, maire de Fianarantsoa et non moins membre du Mfm, il se peut que la rencontre prenne une autre tournure.
 
En effet, après la mise en détention préventive de Ralala, ancien garde du corps de Pety Rakotoniaina et d'autres membres du parti, différentes sections du Mfm dans le faritany de Fianarantsoa se sont mobilisés. Citons celles d'Ambositra, de Fianarantsoa, d'Ihosy, et aussi de Manakara.
 
Dans ce chef lieu de région de Vatovavy Fitovinany, c'est le maire en la personne de Martial Rakamisilahy qui coordonne les activités de la cellule de crise. Ce qui est tout à fait acceptable, sachant que lors de la crise de 2002, c'est M. Rakamisilahy, encore député, qui a déployé des efforts pour tout faire en vue du ravitaillement en carburants de la capitale à partir de Manakara.

J.R

Gdi 01-09-2006