Pety Rakotoniaina : « Marc Ravalomanana doit démissionner avant les élections »

Avec son franc-parler habituel, le maire de Fianarantsoa, Pety Rakotoniaina, n’épargne personne en commentant les derniers événements.

 
= La Gazette : Comme la date de la présidentielle est maintenant connue, peut-on savoir votre plan d’action ?
 
+ Pety Rakotoniaina : " Je n’en suis pas encore là. Il va maintenant falloir fixer les règles du jeu pour une élection libre et réellement démocratique. A mon avis, il faut revoir ensemble la manière d’améliorer le code électoral et assurer un meilleur suivi des résultats. Bref, tout un travail destiné à faire taire les contestations. Dans cette foulée, il serait également préférable que Marc Ravalomanana démissionne bien avant les élections pour ne pas être juge et partie."
 
= Que pensez-vous de la destitution de Jean Lahiniriko ?

+ " Personnellement, ce qui s’est passé ne m’étonne guère. C’était même prévisible à mon avis. J’ai participé activement à l’avènement de ce régime. J’ai tout fait pour Ravalomanana, mais il n’a pas hésité à me  limoger. Quoi qu’il en soit,  cet incident de Tsimbazaza traduit bien les réalités actuelles et confirme nos inquiétudes."

 
= Mais vous pensez que les procédures ont été légales ?
 
+ " Ce n’est pas nouveau à Tsimbazaza, lors de l’empêchement de Zafy Albert ou la destitution d’Abdillah de son poste de vice-président, il n’y avait pas d’isoloir. On nous avait remis le bulletin unique. Mais ce qui m’étonne c’est que Jean Lahiniriko prend un malin plaisir à brouiller les cartes, or, logiquement, les autres membres du bureau permanent n’ont pas besoin de son avis pour provoquer une séance plénière. De ce point de vue, le procédé est donc légal. Mais à l’avenir et pour mettre un terme à ce genre d’incident, l’Assemblée nationale ferait mieux de remanier ses règlements intérieurs."
 
= Où en êtes-vous avec le Tambatra ?
 
+ " Je viens juste de sillonner toute la région de la Sofia où nous avons officialisé les sections de Tambatra. En tout cas, je suis satisfait de tout ce qui a été entrepris jusqu’ici. on peut même dire que le courant est passé entre Tambatra et la population de la région de Sofia. Apparemment, tout le monde dans cette zone est  tellement déçu par les actions du pouvoir qu’il ne peut que saluer notre présence."

Tiana Rajaona

Gdi 11-05-2006