Réconciliation entre Pety Rakotoniaina et l'Arema

Un événement, plutôt inattendu, s'est produit, samedi dernier, au domicile de Pety Rakotoniaina à Fianarantsoa. En effet, les responsables du bureau de l'Union Arema de cette capitale du Betsileo, appuyés par de nombreux militants, y étaient venus pour consacrer la cérémonie traditionnelle de « Famitranampihavanana » ou réconciliation avec Pety Rakotoniaina. Dans les discours prononcés par les deux ténors des deux camps, il a été mis en exergue la ferme volonté des deux parties d'enterrer, à mille lieues de profondeur, les confrontations et autres divergences de vue les ayant mis en « guerre » durant les événements 2002. Un rituel de « Joro » a été ainsi tenu pour sceller ce pacte liant les deux camps. Et le « tso-drano » a été lancé par le « raiamandreny » ou notable de cette région.
    Dans l'après-midi de ce même samedi, une grande réunion de tous les partisans de Pety Rakotoniaina s'est tenue à la Tranompokonolona Tsianolondroa. Là où chaque composante de l'organisation « Tambatra », la plate-forme qui va présenter Pety Rakotoniaina aux prochaines communales de la ville de Fianarantsoa, a prononcé, avec verve et conviction indéfectibles, leur inébranlable adhésion à la candidature de cet « enfant terrible » du Betsileo pour diriger la commune urbaine de Fianarantsoa.
    Pour sa part, l'Union Arema a déclaré tout déployer pour que sa base, éparpillée dans les 57 fokontany de la ville, puisse convaincre les électeurs à voter pour Pety Rakotoniaina. Et, chose curieuse et imprévisible, des militants de base du TIM local ont également participé à cette grande « messe » pour déclarer, devant le parterre constitué de plus de 300 personnes ayant représenté toutes les entités composant « Tambatra », qu'ils vont soutenir et voter Pety Rakotoniaina en novembre. Est-ce à dire que le TIM local serait également frappé par la scission ? Notons que, outre de dizaines d'associations civiles, « Tambatra » regroupe en son sein des partis politiques de grande envergure : MFM, Arema, RPSD Vaovao, RAM, une aile du TIM, etc.

Tribune 30/09/03